Categories / Actualités

Collision

L’esprit de découverte et d’exploration de l’espace franchit un nouveau cap pour Spacefox. Laissez-vous transporter à travers l’histoire cosmique de notre galaxie en entrant dans l’univers Collision, une collection de bijoux haut de gamme, contenant de véritables morceaux de météorites relatant l’histoire de la Lune, Mars et des confins de l’Univers.

Collision, la nouvelle gamme de bracelets Spacefox

Après deux ans de recherche et développement, Spacefox vous dévoile enfin son tout nouveau projet, une gamme de bracelets contenant de véritables morceaux de météorites lunaire, martienne et ferreuse, provenant directement des confins de notre Système solaire.

Avec cette gamme de bracelets, Spacefox franchit une nouvelle étape dans sa volonté de partage de l’émerveillement offert par le domaine spatial.

En effet, vous avez la possibilité d’acquérir un véritable morceau de météorite lunaire, martienne ou ferreuse (Astéroïdes datant de la création de notre galaxie), dans un bijou au design unique.

C’est dans une démarche d’engament local et afin d’assurer la meilleure qualité possible pour le produit final que Spacefox a décidé d’entièrement produire la gamme Collision© en France.

La gamme Collision© est présentée dans un écrin au liséré argenté spécifiquement conçu par Spacefox, contenant une plaque matricule en métal gravée et une documentation dédiée aux météorites.

Les météorites, objets précieux témoins de l’histoire de l’Univers

Une météorite est un corps rocheux d’origine extraterrestre qui ne s’est pas vaporisé durant la traversée de l’atmosphère terrestre.
Il est donc possible de les retrouver sur le sol terrestre, un peu partout sur le globe.
Une bonne partie de ces météorites finissent par disparaitre au fond des océans, la terre étant recouverte à 70% d’eau.

Généralement, elles sont découvertes dans les espaces désertiques comme le désert du Sahara, en effet ces endroits très peu humides permettent de conserver les météorites durant une longue période.
En moyenne, le séjour terrestre de ces fragments, avant d’être trouvés, est d’environ 50 à 100 000 ans.

La valeur des météorites est liée intrinsèquement à leur rareté.
Pour qu’une météorite lunaire ou martienne se retrouve sur Terre, il a fallu qu’un astéroïde de masse importante vienne percuter la Lune, ou Mars, afin de créer un choc assez violent pour que des morceaux échappent à la gravité de l’Astre.

Tout comme les météorites lunaires et martiennes, les météorites ferreuses sont issues d’un choc entre d’immenses objets au cœur même de la ceinture d’astéroïdes située entre les orbites de Mars et Jupiter.
Suite au choc, les fragments se retrouvèrent dispersés à travers le cosmos, par chance ils finirent par rencontrer la trajectoire terrestre dans l’immensité du vide spatial.

Aujourd’hui, on estime qu’une météorite sur mille provient de la Lune.
Pour se faire une meilleure idée de la rareté des météorites lunaires, actuellement nous découvrons 3500 tonnes d’or par an, contre quelques kilos pour les météorites lunaires.

LE BRACELET IRON

Partez à la découverte des origines du système solaire avec le bracelet IRON.

Il y 4,5 milliards d'années le Le Système solaire se voit constitué suite à l'effondrement gravitationnel d'une grande partie d'un nuage moléculaire géant.

Avec la formation du soleil comme point de départ, les restes de nuage éparpillés formeront un disque protoplanétaire, transformé avec le temps en planètes, lunes, astéroïdes et corps célestes.

L'une des masses constituées d'un noyau métallique se brise sous le choc colossal d'un impact géant d'astéroïdes libérant aléatoirement une multitude de fragment dans l’espace.

Au cours de leur voyage à travers le vide spatial, certains de ces fragments ferreux finiront par croiser l’orbite de notre planète bleue, finissant après la traversée de l’atmosphère, par s’écraser sur Terre ou dans les océans.

Les morceaux de météorite constituant le bracelet IRON, se voient percuter le sol terrestre en Suède où ils furent découvert par l’homme en 1906.

On donne à cette météorite le nom de Muonionalusta.

LE BRACELET MOON

Revivez l’histoire de la conquête lunaire avec le bracelet MOON

Au cours de l’histoire cosmique de notre Système solaire, un astéroïde a fini par percuter la Lune il y 4 milliards d’années.

La puissance de l’impact entre notre satellite et cet astéroïde fut d’une telle violence qu’il engendra l’expulsion de nombreux fragments lunaires dans le vide spatial.

La Terre se retrouva dans l’axe de certains de ces projectiles qui furent attirés par la force gravitationnelle de notre planète.

Une fois arrivés dans l’atmosphère, beaucoup de ces débris finirent calcinés par les frictions avec l’atmosphère engendrées lors de la descente vers la surface terrestre.

Mais certains réussirent à résister, finissant leur chemin dans les océans et sur Terre.

Suite aux missions du programme Apollo de 1961 à 1972, les humains ont pu attester des stigmates du passé laissés sur la surface lunaire dus au bombardement incessant par des astéroïdes.

À cette occasion, les quelques astronautes ayant eu la chance de fouler le sol lunaire ont eu pour principale mission de prélever des échantillons de roche lunaire.

Ces 382 kg d’échantillons rapportés sur Terre permettent aujourd’hui d’identifier les différentes météorites écrasées sur le sol terrestre.

Le morceau de roche lunaire constituant le bracelet MOON fut découvert au nord-ouest de l’Afrique, en 2020.

On lui donne le nom de Regolith Breccia

LE BRACELET MARS

Participez à l’épopée martienne avec le bracelet MARS.

Bien avant que l’homme ait le regard fixé vers Mars, il y a 2,5 milliards d’années, des chambres magmatiques alimentant le volcan de la planète entrèrent en éruption.

Une quantité importante de roches provenant de ces chambres sont expulsées, venant recouvrir une partie de la surface martienne.

Par la suite, dans le chaos cosmique, un astéroïde finit par percuter la planète rouge, propulsant une partie de ces roches dans le vide spatial.

Après un long voyage dans le noir de l’espace, certains de ces fragments ont fini par croiser eux aussi la route de la Terre.

C’est à la suite de la mission MARS EXPRESS de l’ESA en 2003, que l’humain a eu connaissance de cette activité volcanique intense sur Mars.
L’orbiter de la mission a permis d’étudier la surface en la cartographiant, mais aussi de sonder le sous-sol par ondes radar à l'aide de l’instrument Marsi.
La météorite est alors découverte en 2020, prenant le nom scientifique de Poikilitic Sgergottites.

Des pierres certifiées par un professionnel du domaine

Il est tout à fait normal de se poser la question : comment être sûr que ce soit de vraies météorites ?

Dans le cadre du projet Collision©, nous avons travaillé avec un professionnel de la recherche et identification des météorites sur Terre : Luc Labenne

Luc Labenne est un chasseur de météorite, il voyage à travers le monde afin de dénicher différents spécimens.

Par la suite, il se charge de déterminer la composition chimique avec un spectromètre, la provenance et la nature de la pierre.
Il envoie ensuite un morceau de cette pierre à la Meteoritical Society pour des analyses complémentaires, puis elles sont certifiées et classifiées officiellement dans le Meteoritical Bulletin.

La Meteoritical Society est une organisation internationale qui se consacre à la promotion de la recherche et de l'éducation dans le domaine des sciences planétaires, en mettant l'accent sur l'étude des météorites et d'autres matériaux extraterrestres qui nous permettent de mieux comprendre l'origine du Système solaire.

Comment déterminer l’origine de la pierre ?

Pour déterminer l’origine martienne d’une pierre, les scientifiques spécialistes des météorites utilisent une technique découverte en 1983 par Donald Bogard et Pratt Johnson. Elle consiste à percer les fines bulles présentent dans la météorite. Ces bulles contiennent d’infimes quantités de gaz d’atmosphère martienne correspondant exactement aux analyses qu’en avait faites la sonde Viking en 1976 (la première sonde à se poser sur la surface martienne). Ce sont ces mêmes analyses qui servent aujourd’hui de références aux spécialistes des météorites martiennes.

Dans le cas des pierres lunaires, les scientifiques utilisent comme référence les échantillons ramenés par l’Homme lors des missions Apollo. Une étude comparative est alors menée permettant d’approuver l’origine lunaire.

Les pierres ferreuses, issues des astéroïdes sont identifiées en les comparant aux premières météorites découvertes en Suède en 1906. On reconnaît une météorite de fer par sa croûte fondante noire composée d’oxyde de fer. Ce type de météorite se distingue par son poids élevé. Les météorites de fer sont constituées d’alliages de fer et de nickel, qui n’existent pas naturellement sur terre.

Par la suite, les météorites sont mises à disposition des musées pour être exposées à des fins de partage scientifique, mais elles sont aussi disponibles à la vente pour les collectionneurs, dans la joaillerie, etc.

Pour l’achat d’un bracelet de la gamme, il vous sera fourni un certificat attestant de l’origine de la météorite.

« Cette passion en fait a commencé dès tout petit déjà, à ramasser des cailloux dans des chemins. Je me souviens, tout petit, chez mes grands-parents il y avait des chemins avec pleins de graviers et de petits caillou… Et là je passais des heures, mais vraiment des heures, à regarder chaque cailloux. Alors je ne cherchais pas de météorites à l’époque, mais des fossiles, et d’autres minéraux… Des petits fossiles… parfois je trouvais un morceau d’oursin, et là je regardais dans un petit livre que j’avais, et j’étais juste ravi. Donc je dirais que ça a commencé là, la passion de regarder par terre. »

Luc Labenne pour Science et Espace

À l’occasion de la sortie de la gamme Collision©, nous avons posé quelques questions à Luc, sur sa vie et son parcours.
Nous vous invitons à découvrir l’interview de Luc Labenne :

Une certification et une oeuvre d’art sous forme de NFT.

Garantir l’authenticité et la provenance exacte de votre pierre est le point d’honneur du projet Collision©. Spacefox vous propose donc d’utiliser la Blockchain Elrond afin de ne jamais perdre votre certificat d’authenticité. Votre NFT Collision Spacefox sera l’alter ego numérique de votre bracelet.

NFT est l’abréviation du terme anglais « Non Fungible Token ». Un token, ou un « jeton » est un actif numérique émis par une blockchain. Dans la même catégorie, on retrouve les bitcoins, ou encore le XRP.
Les NFT sont différents des autres crypto-monnaies. En effet, non fongible signifie que chaque token (jeton) est unique, et ne peut être reproduit. Contrairement aux bitcoins qui sont eux, fongibles.

Grâce à cette technologie, Spacefox vous offre la possibilité d’accéder directement aux informations de certification de votre bracelet.
Pour permettre cela, Spacefox s’est associé à l’application Maiar, célèbre Exchange basé sur la blockchain Elrond.

Articles en relation